Marine Collet

Après sa formation artistique auprès de « La Compagnie d’Entrainement » à Aix en Provence, où elle travaille au contact d’intervenants tels qu’Eugène Durif, Catherine Hiegel, Jean-Pierre Ryngaert, Jacques Rebotier…, Marine Collet consolide sa formation professionnelle au « Passage à Niveau », sous la direction de Francis Azéma, professeur au Conservatoire de Toulouse. En 2006, elle forme avec d’autres jeunes comédiens issus de cette formation, la Compagnie les Clandestins qui jouera toute la saison au Grenier Théâtre. Ensemble ils créeront Fest’haine d’après Festen de T. Vinterberg / F. Azéma, puis Prison / Clandestins ; Putes et Soumises / Clandestins. Elle y mettra en scène Érotismes / Clandestins. Parallèlement elle travaille avec la Compagnie les Vagabonds dans Le Misanthrope de Molière (qui sera joué trois saisons consécutives au Théâtre du Pavé), Adieu Monsieur Tchekhov de Céline Monssarat, Andromaque de Racine mis en scène par Francis Azéma. Elle interprète le rôle principal de Betty dans Le Baiser de La Veuve d’Israël Horowitz avec la compagnie Victoria Régia.

Au cinéma elle joue dans Les derniers Jours du Monde, réalisé par les Frères Larrieu, au côté de Matthieu Amalric ; elle travaille de nouveau avec lui lors d’un stage Chantier Nomade en 2010. Elle enchaînera avec le tournage de Détours réalisé par Fabien Daguerre et obtiendra avec ce court-métrage le Prix du Public européen au festival Selluloïd 2009. La même année elle participe au Marathon des Mots pour le cycle Polar lors de la carte blanche donnée à l’auteur Pascal Dessaint. Elle est aussi l’égérie de la marque cosmétiques Bio Lovéa pour qui elle tourne leur publicité. Elle co-fonde la compagnie Blutack Theatre et y apporte son expérience de comédienne.